ANMONM

Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite

La loi de programmation militaire 2019-2025

Conférence sur la loi de programmation militaire 2019-2025

Le 5 octobre à Trévoux, les compagnons du secteur avaient invité Charles de la Verpillière, député de l'Ain, vice-président de la Commission de la défense et des forces armées, pour une conférence sur la loi de programmation militaire 2019-2025.

Sur les quarante-cinq auditeurs inscrits figuraient quinze de nos Compagnons. En outre, l’auditoire se composait d’anciens combattants de Reyrieux, Trévoux, Jassans-Riottier, de maires et conseillers, de la conseillère départementale du canton de Trévoux, du président de la délégation de l’Ain de l’IHEDN, d’un membre du Lion’s club, d’une responsable de la Croix rouge et d’auditeurs (trices) intéressés par le sujet.

 Une Autorité très au fait du sujet, en la personne du Colonel commandant la Base du Mont Verdun, a permis des échanges très appréciés par le conférencier et l’assistance .

Le plan de l’exposé comportait cinq chapitres :

Les atouts de la défense française : (Art. 15 et 35 de la Constitution, appartenance au Conseil de sécurité de l’ONU, puissance nucléaire autonome, modèle complet d’armée, les alliances, l’industrie de défense, l’adhésion de la population).

L’essoufflement du modèle : (le relâchement de l’effort de défense–budget/effectifs, le sur-engagement : OPEX,OPINT, les nouvelles menaces.

La LPM 2019–2025 : Les objectifs (une LPM à hauteur d’homme, la modernisation des équipements des trois armées, la dissuasion nucléaire, l’autonomie stratégique nationale et européenne : fonctions prévention et connaissance anticipation, l’Europe de la défense, l’innovation, la modernisation du ministère).

La LPM 2019–2025 : Les moyens financiers (L’objectif des 2% du PIB en 2025, la programmation financière).

La conclusion :

                                             «   L’armée du temps de la paix « 

 « … concernant l’équilibre général des ressources qui sous-tend la loi de programmation militaire 2019–2025, je ne peux que rappeler ce que je disais en introduction : aujourd’hui, la masse de nos armées est plus réduite que jamais et cela n’aura pas changé en 2025. Certes, à l’issue de la période de programmation militaire qui s’ouvre, notre armée ne sera plus éreintée, sous-équipée, sous–dotée et sous–entraînée comme aujourd’hui mais elle restera une armée des «dividendes de la paix », une armée des temps de paix. Reste à savoir si nos armées seront alors capables d’être engagées sur plusieurs théâtres, dans des conflits peut-être plus violents et en tout cas très différents de ceux d’aujourd’hui.« 

Général Lecointre, Chef d’état-major des armées ( 17 . 07 .2018 )  

DSC_3057

Le conférencier : Charles de la Verpillière

DSC_3055

Une vue du public

 A l’issue de la conférence, des questions au conférencier en «off», des commentaires se sont poursuivis autour du verre de l’amitié offert par notre Association .

                                                                            Les délégués de secteur

                                                          Jacques Baloufaud, Hubert Bonnet, Daniel Jumeaucourt  

 

 

 

 

 

Président(e) de la section

M. Daniel POBEL