ANMONM

Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite

Journée détente - 2015


En ce vendredi 12 juin 2015, rendez-vous avait été donné aux compagnons à 10 heures à Culoz, ville de 3000 habitants sur la rive droite du Rhône, au pied du Grand Colombier (1530 m) où le maire Franck André-Masse les accueillait à la salle des fêtes.

Après les viennoiseries offertes par la municipalité et la traditionnelle présentation de la commune par le maire en présence de Mme Annie Meuriau, conseillère départementale, le groupe prenait la direction du château de Montvéran où les sonneurs du "Rallye aux Bois" de Saint-Etienne du Bois saluaient son arrivée; et lui offraient un concert de trompes de chasse remarquable dans le cadre grandiose du château..

Situé à proximité de Culoz, le château de Montvéran, but de notre journée champêtre, domine le Rhône. Sa silhouette médiévale, imposante, évoque son rôle de défenseur sur les limites de régions chargées d’histoire.

Au début il s’agit d’un rocher, dans cet environnement où les Alpes commencent. Un peu plus haut, un peu plus détaché que les autres, il forme sentinelle, là où Bourgogne et Savoie se disputèrent, pendant des siècles, les frontières. La légende veut que, les Sarrasins l’occupant, un preux chevalier du nom de Bérold de Saxe, autour de l’an mille, les en ait chassés. Du coup l’importance du site étant avérée, un château y fut construit.

Mais un château de belle taille et surtout de belle allure. Remparts, tours d’angles, murailles couronnées de mâchicoulis, accentuent sa prestance sur ce rocher entouré de vignes. Ce qui n’a pas empêché le duc de Biron, souhaitant s’emparer de la Savoie en 1595, de si bien en attaquer les défenses, que celles-ci en restèrent fortement endommagées.

Reconstruits au XVIIe siècle, à nouveau en partie détruits, par décret, à la Révolution, restaurés cinquante ans plus tard, ces murs conservent au monument, pratiquement, sa silhouette d’origine. Ce château a reçu le Connétable de Bourbon en fuite, inspiré Serge Prokofief, abrité les recherches des frères Serpollet précurseurs de l’automobile naissante, ainsi qu'Henriette d'Angeville qui gravit le Mont-Blanc en 1830.

Les descendants de la famille de la Fléchère, qui l’habitent encore aujourd’hui, nous en ont aimablement ouvert les portes.

A l'issue de cette visite, un buffet campagnard attendait les 55 participants au Cellier de Bel Air, où un jeune vigneron, Sacha Mantel redonne vie à 6 hectares de vigne (AOC Vins du Bugey).

La journée se terminait par la visite de la Maison du patrimoine à Culoz ou, pour les plus courageux, l'ascension du Grand Colombier.

DSC_0010_sonneurs_anglechateau

DSC_0057_groupeauchateau

DSC_0014_sonneurs_dos

DSC_0073_sonneursactionsansveste

Président(e) de la section

M. Daniel POBEL