ANMONM

Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite

Les petits artistes de la mémoire


Pour un concours, chaque année, des enfants se penchent sur les souvenirs de la Grande Guerre. Pour en raviver le mémoire.

Dans le cadre d’un partenariat entre l’Office national des anciens combattants (O.N.A.C.), l’Education nationale et l'Association des membres de l’Ordre national du Mérite (ANMONM) section de l’Ain, un concours concernant la Grande Guerre est proposé chaque année aux enfants dans le département de l’Ain. Ce concours porte un joli nom : « Les petits artistes de la mémoire ; La Grande Guerre vue par des enfants ».Toutes les écoles du département sont sollicitées.

 LES PETITS ARTISTES DE LA MEMOIRE 2019

En 2019, le prix a été décerné aux élèves de CE2-CM1 de l'école de Chazey-sur-Ain

C'est dans la cour surchauffée de l'école de Chazey-sur-Ain que le prix départemental du concours des "petits artistes de la mémoire" a été remis le 28 juin aux élèves de CE2-CM1 pour leur travail sur un enfant de la commune, Louis Chevrier de Corcelles, tombé au combat en 1916.

Ils ont étudié ses lettres envoyées depuis le front et rédigé un carnet qu'ils ont remis à son arrière-petite-nièce présente à la cérémonie.

Etaient également présents outre Daniel Pobel, président de la section et quelques compagnons, MM. René Dulot, maire de la commune, Etienne de la Fouchardière, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet, Nathanaël Boisson, directeur départemental de l'ONACVG, le représentant de l'Education nationale, des représentants d'associations, parents et corps enseignant.

Le 4 juillet, l'ANMONM conduisait les élèves à Nantua pour une visite du  musée de la Résistance où un accueil et un parcours spécifiques leur étaient réservés.

fullsizeallégé2

A l'école de Chazey

   

pam2019_groupeavecdp_allégé_IMG_20190625_152300

Les personnalités

 
       

IMG_20190704_113115allege

Nantua : halte au monument des Déportés

 

IMG_20190704_114430allege

Nantua : pique-nique au bord du lac 

 

LES PETITS ARTISTES DE LA MÉMOIRE 2018

En 2018, le 1er prix a été décerné à la classe de CM2 de l'école de Biziat.

A partir des noms figurant sur le monument aux morts de la commune, ils ont réalisé le "carnet de guerre" d'un Poilu. Pour ce faire,  ils ont retrouvé sa fiche matricule et ont eu accès au journal de marche du régiment. Un voyage dans les Vosges leur a fait découvrir la vie au front.

Une visite au musée de la Bresse, aux Planons,  axée sur les menus pendant la Grande guerre, les a récompensés de même que les élèves de CM1 qui se sont investis à leurs côtés pendant toute l'année scolaire.

Diplômes et ouvrages leur ont été remis le 2 juillet à l'école de Biziat où les maires du RPI et les enseignants ont accueilli  Nathanaêl Boisson, directeur de l'ONACVG, Daniel Pobel, président de la section ANMONM 01, le directeur de cabinet du préfet, le représentant de la DASEN, les présidents des amicales d'anciens combattants de la commune ainsi que de nombreux parents et des compagnons de la section.

IMG_1945pam2018_planons

Une pause bienvenue au musée des Planons

 

IMG_1940pam2018_groupe

Le groupe d'élèves au musée des Planons

 

DSC_0012pam2018web

La remise des prix à Biziat

LES PETITS ARTISTES DE LA MÉMOIRE 2015

Le travail de mémoire des enfants d’Attignat

 

Dans l’Espace SalveRt, à Attignat, les enfants des CM1 et CM2 ont  été récompensés pour leur travail de mémoire. Ils ont effectué des recherches sur des « Poilus » dont ils ont trouvé les noms sur le monument aux morts de la ville.

Avec beaucoup de patience, d’intérêt et d’enthousiasme, ils ont recherché, encouragés par leurs enseignants, qui étaient, ou plutôt avaient été, « Marcel Bernard, enfant de la Patrie » (CM2 de Mme Tonnard) ou « Jean-Marie Perret » dont on a retrouvé le carnet de guerre (CM1/CM2 de M. Fleury). Quant à la classe de M. Fleury, (CM1), elle a été récompensée pour avoir réalisé, en bande dessinée, le parcours de Prosper Giroud.

Ce travail de mémoire demande une instruction particulière. Les enfants ignorent, souvent, les méthodes nécessaires pour trouver les renseignements. Cet engagement exige des enseignants un exercice spécifique. Non seulement ils ont l’obligation d’inculquer aux enfants des techniques de recherches  inconnues mais aussi de les sensibiliser aux souvenirs d’une époque un peu lointaine, dont ils ont vaguement entendu parler, et qui était, pour eux, jusqu’à cette étude, passablement méconnue.

C’est ainsi qu’un matin, au début du mois de juillet, Ils ont enfin reçu leur récompense. En présence des élus et responsables locaux : M. Laurent Touvet, préfet de l’Ain, M. Walter Martin maire d’Attignat, M. Bouvard, directeur de l’école publique, Mme Devertu inspectrice de l’Education nationale, de Nathanaël Boisson, directeur de l’ONAC et de Daniel Pobel, président de l’ONM.  Mais aussi de leurs familles, de leurs parents, un peu étonnés d’assister à une cérémonie d’une telle ampleur pour leurs enfants.

L’assistance, respectueuse, a été à l’écoute des discours des personnalités présentes qui toutes ont évoqué la qualité du travail réalisé et la patience des enseignants. Chaque élève a reçu un diplôme et un livre « Lulu et la Grande Guerre » afin qu’ils se souviennent de leur travail et de cette mémorable journée qui s'achevait par un spectacle offert par la section de l'Ain de l'ANMONM.

DSC_0023

     

DSC_0019

 

LES PETITS ARTISTES DE LA MÉMOIRE 2014

 
Comme en 2013, dans le cadre du partenariat ONAC- Education nationale—ONM, une classe de CM1 a été récompensée pour son travail sur la guerre de 1914-1918.

 Les élèves d’une école de Saint-Etienne du Bois se sont intéressés pendant l'année scolaire 2013-2014, au parcours de guerre d’un combattant de la commune. La remise des prix a eu lieu le 23 juin.

pam2014_groupe

 la classe lauréate

Puis le 4 juillet, les enfants ont été conduits à Nantua pour la visite du musée de la Résistance. Le voyage en autocar était offert par notre section.

pam2014_picnic

pique-nique au bord du lac de Nantua

pam2014_musée

au musée de la Résistance

        

pam2014_déportésnantua

au monument de la Déportation

LES PETITS ARTISTES DE LA MÉMOIRE 2013

En 2013, dix ont répondu. Le premier prix a été décerné à une classe de l’école « Les Vertes Campagnes » de Gex (C.M.1-C.M.2) et le second prix à une classe de « L’Ecole de la Bovagne » de Meximieux.

 

Gex

Ecole de Gex

meximieux

Ecole de Meximieux

   

A Gex, les élèves se sont trouvés devant un problème. Enfants de familles venues travailler en Suisse, originaires de France et d’Europe, aucun d’entre eux ne possédait un ancêtre sur le monument aux morts. Alors ils inventèrent un poilu, reconstituèrent son quotidien et, intéressés par petits groupes « aux choses de la vie », ils effectuèrent des recherches sur le déroulement de cette guerre.

A l’aide de cartes postales, de gravures, de photos, ils choisirent des thèmes particuliers et constituèrent un volet artistique haut en couleurs et en originalité. Les uns s’intéressant à la vie dans les tranchées, les autres aux chevaux, aux armes, aux bombes, aux femmes travaillant dans les usines ou aux champs.

Lors de la remise de leur prix, (un diplôme et un livre), à la sous préfecture de Gex, devant Stéphane Donnot, sous préfet, Nathanaël Boisson, directeur de l’O.N.A.C, René-Pierre Rabaux, Inspecteur de l’Education nationale et Daniel Pobel, président de l’A.N.M.O.N.M. section de l’Ain, ces enfants, avec beaucoup de vaillance, à tour de rôle, racontèrent leur travail. Parfois ils hésitaient, parfois soudain ils recherchaient le fil de leur histoire mais ils démontrèrent ainsi à quel point ils étaient entrés dans leurs recherches. A quel point maintenant elles les habitaient et occuperaient définitivement leur mémoire.

A Meximieux, les enfants étaient plus proches des victimes de la ville. Ils ont travaillé sur les lettres des poilus, en ont écrit de nouvelles et repris des poèmes. Accompagnés de dessins vigoureux et réalistes.

A la fin du mois de juin ces deux classes furent emmenées pour une journée à Lyon. Ensemble, les élèves visitèrent le Mémorial de la prison de Montluc et le cimetière militaire national de La Doua. Ce n’était pas la même guerre, mais les mêmes souffrances et les mêmes violences. Au Mémorial ils entrèrent dans les cellules, découvrirent la torture, les disparitions, écoutèrent les explications et le récit d’un témoin, ancien résistant déporté, venu leur raconter son propre calvaire. Au cimetière de La Doua, ils virent, surpris, l’alignement des tombes, se penchèrent sur les croix pour en lire les noms. Tout au long de la journée, ils posèrent beaucoup de questions. On peut espérer que, plongés ainsi dans ces deux guerres, ils ne les oublieront plus.

Montluc

Mémorial de la prison de Montluc

La_doua

Cimetière militaire national de La Doua

La_doua_b

Cimetière militaire national de La Doua

Président(e) de la section

M. Daniel POBEL